La loi sur l’école de la confiance votée en 2019 modifie le déroulement et le contenu de la formation et des concours enseignants pour les candidats externes. Les conditions de diplôme pour s’inscrire aux concours de l’enseignement du 1er et du 2nd degré passent de bac + 4 à bac + 5 et l’année de stage est repoussée d’un an. Découvrez le déroulement des différents parcours possibles, que vous empruntiez la voie de l’enseignement dès la licence ou plus tard.

2022 : la première session des nouveaux concours

Jusqu’à la session 2021, les étudiants inscrits en première année de master (M1) ou déjà titulaires de ce niveau d’études pouvaient se présenter aux concours de l’enseignement. S’ils y étaient admis après les épreuves, et sous réserve d’avoir validé leur M1, ils passaient en deuxième année du master MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la formation) et devenaient fonctionnaires stagiaires à la rentrée suivante : ils bénéficiaient d’une année de formation en alternance rémunérée, à l’issue de laquelle ils étaient titularisés après avoir été reconnus aptes à exercer leurs fonctions d’enseignants.

Le concours pendant ou après le M2

À partir de 2022, le concours est repoussé à la deuxième année de master (M2) : il est nécessaire d’être inscrit en M2 ou d’en être déjà titulaire pour se présenter aux concours externes du CRPE, du CAPES, du CAPEPS, du CAPET et du CAPLP (sections générales uniquement).

Les épreuves se déroulent toujours dans la deuxième moitié de l’année scolaire, mais leur contenu est modifié, comme celui du master MEEF.

Ainsi, si vous vous inscrivez en 2e année master MEEF, deux possibilités se présentent :

1- Vous suivez une formation à l’Inspé et réalisez 12 semaines de stage (observation et pratique accompagnée). Vous n’êtes pas rémunéré mais vous percevez une gratification de stage (1 250 € brut au total).

2- Vous faites le choix de la formation en alternance : votre consacrez 2/3 de votre temps à la formation en Inspé, 1/3 à l’enseignement en responsabilité en établissement scolaire. Vous êtes alors rémunéré en tant que contractuel de l’Éducation nationale (722 € net par mois environ).

L’année de stage et la titularisation après le master 2

Puis, quand vous réussissez le concours et validez le master 2, vous devenez fonctionnaire stagiaire et bénéficiez d’un parcours adapté à votre profil :

1- Si vous détenez un master MEEF, vous enseignez dans un établissement scolaire à temps complet. Des décharges vous permettent toutefois de poursuivre votre formation.

2- Si vous détenez un master d’une spécialité autre que MEEF, votre temps de service se partage en deux moitiés : l’une en classe avec vos élèves, l’autre en formation à l’Inspé.

Enfin, à l’issue de cette année de stage, vous êtes titularisé, à condition d’avoir été reconnu apte à exercer vos fonctions d’enseignant.


Dès la deuxième année de licence, le contrat de préprofessionnalisation offre une entrée progressive dans le métier d’enseignant et une rémunération de 700 à 980 €. Découvrez comment postuler !

Découvrez aussi le Parcours Préparatoire au Professorat des Ecoles (PPPE), une formation interdisciplinaire accessible dès la première année de licence.

Vos commentaires, vos questions, votre témoignage...