Témoignages

"Professeur des écoles, je suis en reconversion

Le parcours de reconversion n’est pas « un long fleuve tranquille » ! Je m’appelle Claude, je suis née en 1961 et je suis entrée dans l’Éducation (...)

Lire la suite
 
 
 
 
Consulter la page Facebook de Vocation Enseignant

Suivez toute l'actualité des candidats aux concours et enseignants stagiaires

J'y vais !

 
 

Tous les concours 2016-2017


Rechercher des concours

 
 
Accueil > Devenir enseignant > Devenir enseignant sans diplôme

Devenir enseignant sans diplôme

La masterisation des concours enseignants de l’Éducation nationale a profondément transformé les voies d’accès à ces métiers, empêchant l’inscription d’un grand nombre de candidats, et participant ainsi à la pénurie de professeurs depuis quatre ans. Pourtant, des voies d’accès existent et permettent de se présenter aux concours sans aucun diplôme.


Le troisième concours

Il existe une possibilité méconnue, qui ne concerne qu’un faible nombre de postes au regard du concours externe, mais qui représente une opportunité pour les candidats
dont les diplômes n’atteignent pas le niveau master : les concours de la troisième voie, auxquels il est possible de s’inscrire sans aucun diplôme, ni limite d’âge.

Vous devez, à la date de la première épreuve d’admissibilité, remplir les conditions générales d’inscription pour l’ensemble des concours enseignants :
- posséder la nationalité française ou être ressortissant d’un autre État membre de l’Union européenne ou partie à l’accord sur l’Espace économique européen, ou
d’Andorre ou de Suisse,
- jouir de vos droits civiques,
- ne pas avoir subi une condamnation incompatible avec l’exercice des fonctions,
- être en position régulière au regard des obligations du service national,
- justifier des conditions d’aptitude physique requises.

La troisième voie concerne :
- les concours de professeurs des écoles (CRPE),
- le CAPES (enseignement général),
- le CAPEPS (enseignement des activités sportives),
- le concours de conseiller principal d’éducation (CPE),
- le CAPET (enseignement technique),
- le CAPLP (enseignement en lycées professionnels),
- les concours de l’enseignement privé.

Si aucun titre ou diplôme n’est exigé, il faut justifier d’une ou de plusieurs activités professionnelles accomplies dans le cadre de contrats de droit privé. Les activités professionnelles réalisées comme fonctionnaire, magistrat, militaire, agent public, documentaliste des établissements d’enseignement privés ne peuvent être prises en compte dans la durée des activités professionnelles exigée. Toutes les autres activités professionnelles rémunérées sont prises en compte.

Vous devez avoir exercé ces activités professionnelles pendant au moins cinq ans. Notez que la date de référence pour le calcul de la durée n’est pas la date de votre inscription au concours, mais la date de publication des résultats des épreuves d’admissibilité de ce concours.

L’exonération de diplôme

Pour tous les concours enseignants de l’Éducation nationale, vous êtes exonéré(e) de diplôme :
- si vous êtes mère ou père de trois enfants au moins,
- ou si vous êtes reconnu(e) « sportif de haut niveau ».

En clair, en remplissant l’une de ces conditions, vous pouvez vous présenter aux concours sans avoir de master. Mais cette dispense ne vous épargne pas les épreuves des concours, où la concurrence est rude…

Attention, pour certains concours (le CAPEPS en particulier), tous les candidats doivent être en possession :
- « d’une attestation certifiant que vous avez réalisé un parcours d’au moins 50 mètres dans une piscine placée sous la responsabilité d’un service public (...) ».
- « d’une attestation certifiant votre qualification en secourisme reconnue de niveau au moins égal à celui de l’unité d’enseignement « prévention et secours civiques de
niveau 1 » (PSC1) par le ministère de l’Intérieur (sécurité civile). Les candidats détenteurs de l’AFPS n’ont pas à justifier du PSC1. »

Dans tous les cas, vous devez être titulaire de ces attestations à la date de publication des résultats des épreuves d’admissibilité afin de poursuivre, le cas échéant, les épreuves d’admission.


- Voir aussi l’article : Comment préparer les concours, avec ou sans master

- Où trouver le magazine gratuit Vocation Enseignant ?

- Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de l’éducation
sur la page Facebook de Vocation Enseignant.