Témoignages

« J’ai enseigné pendant 12 ans à l’étranger (...)

Corinne, professeur d’EPS dans le Maine-et-Loire, a passé 12 années de sa carrière à l’étranger avec son mari, enseignant lui aussi, et leurs deux (...)

Lire la suite
 
 
 
 
Consulter la page Facebook de Vocation Enseignant

Suivez toute l'actualité des candidats aux concours et enseignants stagiaires

J'y vais !

 
 

Tous les concours 2017-2018


Rechercher des concours

 
 
Accueil > Les métiers de l’éducation nationale revalorisés

Les métiers de l’éducation nationale revalorisés

juillet 2016

Outre la reconversion des primes en points d’indice et l’augmentation de ceux-ci de 1,2 %, de nouvelles mesures revalorisent la rémunération et la carrière des personnels enseignants, d’éducation et d’orientation-psychologues, fonctionnaires et assimilés dans l’enseignement public et privé sous contrat, dans le cadre du protocole Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations (PPCR) dans la Fonction publique.

La première mesure, annoncée le Président François Hollande lors du séminaire sur la refondation de l’école les 2 et 3 mai 2016, concerne les professeurs des écoles et l’augmentation de 800 € de leur rémunération sous la forme d’une prime.

Actuellement, la prime ISAE (indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves) qu’ils perçoivent s’élève à 400 € annuels. Ce coup de pouce porterait son montant à 1 200 € annuels et permettrait de rattraper l’écart avec l’ISOE (indemnité de suivi et d’orientation des élèves) que touchent les professeurs des collèges et des lycées. En 2015, les enseignants du primaire gagnaient en moyenne 2 210 € par mois, soit 400 € de moins que dans le secondaire.

Plus globalement, les enseignants du 1er et du 2nd degré, les personnels d’éducation et d’orientation-psychologues, du public comme du privé, vont bénéficier d’un plan de revalorisation de leurs salaires d’un milliard d’euros par an :

  • Dès l’année de stage, leur traitement brut sera augmenté de plus de 1 400 €, puis tous les échelons de leur carrière seront revalorisés.
  • Les trois rythmes d’avancement (à l’ancienneté, au choix et au grand choix) seront remplacés par une progression unique avec des durées d’échelons fixes pour tous et des accélérations possibles à quatre moments de la carrière.
  • Après la classe normale, l’accès à la hors-classe deviendra une perspective normale d’avancement et une classe exceptionnelle sera créée pour reconnaître l’engagement de ceux qui auront exercé en éducation prioritaire ou occupé des missions ou responsabilités particulières pendant au moins huit ans, comme celles de directeur d’école ou de formateur.

Ce plan qui vise à redonner de l’attractivité aux métiers de l’enseignement sera appliqué dès le 1er janvier 2017.

À lire aussi sur Vocation Enseignant :
- Point d’indice, la hausse est (enfin) arrivée !
- Professeurs des écoles, plus 800 euros