Témoignages

« Comment et pourquoi je suis devenue prof (...)

Je m’appelle Solène. Si j’avais su il y a un an que j’allais vivre mes premières expériences de « maîtresse » quelques mois plus tard, je ne l’aurais (...)

Lire la suite
 
 
 
 
Consulter la page Facebook de Vocation Enseignant

Suivez toute l'actualité des candidats aux concours et enseignants stagiaires

J'y vais !

 
 

Tous les concours 2016-2017


Rechercher des concours

 
 
Accueil > Témoignages > « Future enseignante, j’ai fait un stage d’un mois en Allemagne (...)

« Future enseignante, j’ai fait un stage d’un mois en Allemagne »

Le témoignage d’Anaëlle, étudiante en master 1 MEEF PE

Anaëlle a bénéficié d’une bourse de l’OFAJ pour passer un mois en stage en Allemagne dans une Kita qui accueille les enfants de 3 à 6 ans.


Je suis partie à Berlin du 16 février au 15 mars 2015 dans la Kita Gänseblümchen (« La pâquerette ») à Berlin.

Je n’ai jamais appris l’allemand, mais je souhaitais partir à Berlin car j’étais intéressée de découvrir un système bilingue. En effet la Kita où j’ai effectué mon stage était franco-allemande : les enfants parlent couramment français et allemand. D’autre part, c’était également une opportunité pour moi de visiter une ville chargée d’histoire et de découvrir une nouvelle culture.

Les démarches pour organiser votre séjour et pour obtenir la bourse de l’OFAJ étaient rapides et pas compliquées. Avec l’aide de l’université, j’ai pu entrer en contact directement avec la directrice de la Kita à Berlin. J’ai des amis à Berlin qui vivent tout près de la Kita où je suis allée et j’ai donc habité chez eux pendant un mois.

Cette expérience m’a confortée dans mon désir de partir enseigner à l’étranger. J’ai aimé découvrir une manière différente de concevoir et d’accompagner les apprentissages des enfants.

Ce que j’ai le plus apprécié, c’est les liens créés avec les enfants de la Kita et les voir jour après jour tenter de nouvelles choses et faire des découvertes. J’aime le désir qu’ils ont d’apprendre et d’enseigner, en effet ils étaient ravis de pouvoir m’apprendre des mots en allemand.

Ma plus grande difficulté a été de trouver ma place les premiers jours et ne pas me sentir inutile car les enfants sont très libres dans les Kitas en Allemagne.

Aux étudiants qui envisagent de bénéficier de ce même dispositif, je dirais qu’ils n’hésitent surtout pas à se lancer dans cette aventure car j’ai beaucoup aimé les moments passés en Allemagne, que ce soit avec les éducateurs et les enfants dans la Kita ou que ce soit dans les rues de Berlin.

Je leur conseillerais de ne pas perdre une seule minute, qu’ils n’hésitent pas à tester des choses avec les enfants, qu’ils prennent des initiatives. Je leur dirais également de profiter de leur temps libre pour visiter la ville et d’aller visiter l’école de formation des éducateurs : Das Pestalozzi-Fröbel-Haus.


- Enseigner à l’étranger : les solutions pour partir

- « J’ai enseigné pendant 12 ans à l’étranger » : le témoignage de Corinne, professeur d’EPS

- Où trouver le magazine gratuit Vocation Enseignant ?

- Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de l’éducation
sur la page Facebook de Vocation Enseignant.