Témoignages

« Future enseignante, j’ai fait un stage d’un (...)

Anaëlle a bénéficié d’une bourse de l’OFAJ pour passer un mois en stage en Allemagne dans une Kita qui accueille les enfants de 3 à 6 ans. Je suis (...)

Lire la suite
 
 
 
 
Consulter la page Facebook de Vocation Enseignant

Suivez toute l'actualité des candidats aux concours et enseignants stagiaires

J'y vais !

 
 

Tous les concours 2016-2017


Rechercher des concours

 
 
Accueil > Réussir les concours > Français au CRPE : testez votre niveau !

Français au CRPE : testez votre niveau !

Testez votre niveau avec ces extraits d’épreuves du CRPE et leurs corrigés, sélectionnés dans un ouvrage de préparation Français, publié chez Hachette Éducation.



Français, Cours, Entraînement, Méthodologie, de Laurence Allain-Le Forestier et
Véronique Bourhis
Hachette Éducation, Collection Objectif CRPE Admissibilité Écrit
Septembre 2014 - 400 pages - ISBN : 978-2-01-140429-9

Extraits de sujets du CRPE de la session d’avril 2014 du groupement académique 1 : Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Reims, Rennes, La Réunion, Rouen, Strasbourg, Paris, Créteil, Versailles.

1. Relevez les participes passés dans le texte qui suit et justifiez leurs terminaisons :

« Il m’a raconté aussi beaucoup de choses, qu’on n’avait pas fusillé les condamnés, qu’on les avait jetés aux boches, les bras attachés, mais ça il ne l’avait pas vu, c’est son sergent qui lui avait dit. Ce sergent, Daniel Esperanza, s’était chargé des lettres de Nino et des quatre autres, et Prussien l’avait vu, au cantonnement, en prendre copie avant de les envoyer disant : "Quand je pourrai, il faudra que je regarde si elles sont bien arrivées." »
S. Japrisot, Un long dimanche de fiançailles, Denoël, 1991.

2. Dans ces deux extraits (Les Champs d’honneur, Jean Rouaud, Les Éditions de Minuit, 1996), identifiez précisément les différentes propositions :

« L’officier ordonna d’ouvrir le feu. Il présumait que derrière ce leurre se dissimulait une attaque d’envergure. »

« La Terre n’était plus cette uniforme et magnifique boule bleue que l’on admire du fond de l’univers. Au-dessus d’Ypres s’étalait une horrible tache verdâtre. »

3. Dans les phrases suivantes (Les Champs d’honneur, Jean Rouaud), relevez les expansions des noms soulignés. Indiquez leur classe grammaticale.

« C’est ainsi que Joseph vit se lever une aube olivâtre sur la plaine d’Ypres. »

« Oh, bien sûr, l’aube de méthane des premiers matins du monde n’était pas hospitalière, ce bleu qu’on nous envie… »

4. Que signifient les expressions suivantes ?

a) de guerre lasse
b) ne pas être un foudre de guerre
c) de bonne guerre
d) être sur le pied de guerre

5. Trouvez trois mots issus du mot grec « polémos », qui signifie « la guerre ».

6. Dans la liste suivante, trouvez l’intrus et donnez l’étymologie des trois mots restants :

a) belliciste
b) belliqueux
c) belladone
d) belligérant

Extrait du sujet de la session d’avril 2014 du groupement académique 3 : Guadeloupe, Guyane, Martinique.

7. Réécrivez cette production d’élève en corrigeant les erreurs commises.

Le lendemain matin il son parti dans la foret pour se ballader, le chien Rex et parti ; trouvé un petit santier comme lautre foi. Ils ont trouver une petite cabane pour s’abrite car il plui. Il restèrent dans la petite cabanne jusquà que la pui saretera.

CORRIGÉS

1. Relevez les participes passés dans le texte qui suit et justifiez leurs terminaisons. (2,5 pts)

Participe passé employé dans un temps composé (conjugué) :

• Avec le verbe Avoir :
− sans accord du participe passé : raconté (COI antéposé, donc pas d’accord), fusillé, dit (pas de COD antéposé) ;
− accord en genre et en nombre avec le COD antéposé : jetés (les COD, renvoie au nom précédent « condamnés » masculin pluriel), vu (2 occurrences) (1er renvoie au neutre « ça »).

• Avec le verbe Être (s’accorde en genre et en nombre avec le sujet) :
− arrivées (accord avec le sujet « elles », PC) ;
− chargé : emploi dans une forme pronominale de sens réfléchi, essentiellement pronominal.

Participe passé employé seul, comme adjectif qualificatif :

• attachés : s’accorde en genre et en nombre au nom qu’il qualifie : les bras (masculin pluriel).

Remarque des correcteurs :
Les fonctions n’étaient pas demandées, mais nous les précisons.
Cinq catégories sont attendues (0,5 pt/catégorie correctement complétée).

2. Dans ces 2 extraits, identifiez précisément les différentes propositions. (3 pts)

• L’officier ordonna d’ouvrir le feu → proposition indépendante.
• Il présumait → proposition principale.
• que derrière ce leurre se dissimulait une attaque d’envergure → proposition subordonnée conjonctive ou complétive (COD de présumait).
• La Terre n’était plus cette uniforme et magnifique boule bleue → proposition principale
• que l’on admire du fond de l’univers → proposition subordonnée relative (épithète du GN boule bleue, explicative).
• Au-dessus d’Ypres s’étalait une horrible tache verdâtre. → proposition indépendante.

Remarque des correcteurs :

Les fonctions n’étaient pas demandées, mais nous les précisons.
(0,5 pt par proposition correctement analysée).

3. Dans les phrases suivantes, relevez les expansions des noms soulignés. Indiquez leur classe grammaticale. (2 pts)

Les expansions du nom se caractérisent par trois formes :

• L’adjectif qualificatif : olivâtre (qualifie le nom aube) (classe grammaticale : adjectif).

• Complément du nom :
− d’Ypres (complète le nom plaine, classe grammaticale : nom propre) ;
− de méthane (complète le nom l’aube, classe grammaticale : GN prépositionnel).
On acceptera le relevé « l’aube de méthane des premiers matins du monde ».

• Proposition subordonnée relative : qu’on nous envie (épithète du nom bleu, classe grammaticale : relative adjective).

(0,5 pt par expansion correctement repérée)

4. Que signifient les expressions suivantes ? (2 pts)

a) de guerre lasse : par lassitude.
b) ne pas être un foudre de guerre : manquer de combativité, de courage. Forme négative qui traduit un sens ironique.
c) de bonne guerre : action considérée comme légitime car le contexte l’autorise.
d) être sur le pied de guerre : être en attente, prêt à agir.

(0,5 par bonne explication).

4. Trouvez trois mots issus du mot grec « polémos », qui signifie « la guerre ». (0,5 pt)

Réponses possibles :
– polémiquer
– polémique
– polémologie
– polémiste.

(0,5 pt pour toute la réponse, 0 sinon)

5. Dans la liste suivante, trouvez l’intrus et donnez l’étymologie des trois mots restants. (1 pt)

L’intrus est c) belladone.
Les trois autres mots : belliciste, belliqueux et belligérant sont formés sur le radical « bell- » d’origine latine « bellum » qui signifie guerre.

(0,25 pt par réponse).

6. Réécrivez cette production d’élève en corrigeant les erreurs commises. (3 pts)

Le lendemain matin ils sont partis dans la forêt pour se balader, le chien Rex est parti trouver un petit sentier comme l’autre fois. Ils ont trouvé une petite cabane pour s’abriter car il pleuvait. Ils sont restés dans la petite cabane jusqu’à ce que la pluie s’arrête.

Remarque des correcteurs  : la consigne n’invite pas à commenter les erreurs, seule la réécriture correcte est attendue.


À consulter aussi :

- Maths au CRPE : testez votre niveau !

- Les 10 conseils pour bien débuter dans l’enseignement

- Où trouver le magazine gratuit Vocation Enseignant ?

- Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de l’éducation
sur la page Facebook de Vocation Enseignant.