Témoignages

« J’ai réussi le concours de Professeur des (...)

Depuis toute petite, je souhaitais devenir « instit » : je rêvais d’enseigner à une classe de CM1 dans ma petite ville natale ! Ayant réussi le (...)

Lire la suite
 
 
 
 
Consulter la page Facebook de Vocation Enseignant

Suivez toute l'actualité des candidats aux concours et enseignants stagiaires

J'y vais !

 
 

Tous les concours 2016-2017


Rechercher des concours

 
 
Accueil > Réussir les concours > Épreuve de connaissance du système éducatif au CRPE : présentation

Épreuve de connaissance du système éducatif au CRPE : présentation

La connaissance du système éducatif et de l’éthique professionnelle est essentielle à tout candidat au concours de professeur des écoles, et fait l’objet d’une épreuve spécifique du CRPE. Pour vous y préparer, comprendre ses enjeux et sa méthodologie, voici une présentation détaillée de cette épreuve et les conseils d’experts pour la réussir, extraits du livre Éducation et système éducatif, édité chez Hachette Éducation.


Éducation et système éducatif
de Serge Herreman, Patrick Ghrenassia et Carine Royer
Hachette Éducation, Collection Objectif CRPE
Janvier 2017
368 pages
ISBN 978-2-01-400547-9

Cet ouvrage prépare à la seconde partie de la deuxième épreuve orale d’admission du concours externe de recrutement de professeurs des écoles fixée par l’arrêté du 19 avril 2013.

Définition de l’épreuve de connaissance du système éducatif

C’est une épreuve sur dossier qui porte sur la connaissance de l’école et l’éthique professionnelle.

« Elle consiste en un exposé du candidat (15 min) à partir d’un dossier de cinq pages maximum fourni par le jury et portant sur une situation professionnelle inscrite dans le fonctionnement de l’école primaire, suivi d’un entretien avec le jury (30 min).

L’exposé du candidat présente une analyse de cette situation et des questions qu’elle pose, en lui permettant d’attester de compétences professionnelles en cours d’acquisition d’un professeur des écoles.

L’entretien permet également d’évaluer la capacité du candidat à prendre en compte les acquis et les besoins des élèves, en fonction des contextes des cycles de l’école maternelle et de l’école élémentaire, et à se représenter de façon réfléchie la diversité des conditions d’exercice du métier, ainsi que son contexte dans ses différentes dimensions (classe, équipe éducative, école, institution scolaire, société), et les valeurs qui le portent dont celles de la République.

Durée de la préparation : 3 h ; durée totale de l’épreuve : 1 h 15.

L’épreuve est notée sur 100. 40 points sont attribués à la première partie ; 60 sont attribués à la deuxième partie dont 20 points pour l’exposé et 40 pour l’entretien » (Arrêté du 19 avril 2013 – Annexe)

Connaissance du système éducatif au CRPE : une épreuve essentielle

La connaissance du système éducatif est exigée d’un futur professeur des écoles. Dans ce cadre, il s’agit de connaître les missions et les responsabilités de l’enseignant dans ses différentes situations professionnelles, dans la classe, dans l’école, et en rapport avec les partenaires de l’école.

La commission évaluant la prestation du candidat se doit d’avoir des exigences à la hauteur des compétences attendues d’un professeur des écoles et elle s’y emploie.

Le contenu de l’épreuve peut se décliner en trois temps :

  • une connaissance de l’école primaire et, plus largement, du système éducatif ;
  • l’éthique et les responsabilités professionnelles ;
  • les partenaires de la communauté éducative.

L’épreuve doit permettre au candidat d’« attester de compétences professionnelles en cours d’acquisition ». Le candidat doit donc connaître l’existence du référentiel de compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation et être capable de mentionner les principales compétences, dont la plupart se rapportent au contenu de l’épreuve.

L’arrêté du 1er juillet 2013 précise les « compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation ». Elles sont communes, pour la plupart, aux professeurs des écoles et du second degré, aux professeurs documentalistes et aux conseillers principaux d’éducation (CPE).

Le référentiel décline quatorze compétences communes aux professeurs et personnels d’éducation ; cinq compétences sont communes aux seuls professeurs (P1 à P5), quatre compétences sont propres aux documentalistes (D1 à D4) et huit compétences aux CPE (C1 à C8).

Nous attirons l’attention sur la définition de ce qu’est une « compétence » donnée en préambule du référentiel (connaissances, aptitudes et attitudes) : « Ce référentiel se fonde sur la définition de la notion de compétence contenue dans la recommandation 2006/962/CE du Parlement européen : “ensemble de connaissances, d’aptitudes et d’attitudes appropriées au contexte”, chaque compétence impliquant de celui qui la met en œuvre “la réflexion critique, la créativité, l’initiative, la résolution de problèmes, l’évaluation des risques, la prise de décision et la gestion constructive des sentiments”. »

Oral de connaissance du système éducatif : des attentes précisées

Des enseignants polyvalents : le PE n’est pas un spécialiste disciplinaire et didactique, contrairement aux professeurs monovalents du second degré ; le PE doit être capable d’une approche pluridisciplinaire et transversale qui établisse des liens entre disciplines au sein d’un projet global et d’une logique éducative cohérente pour l’élève, ceci pour éviter le cloisonnement disciplinaire et une perte de sens du fait d’apprentissages dispersés.

Des principes généraux pour tous les concours enseignants : l’éthique enseignante et la connaissance de l’école doivent être communes et partagées par tous les enseignants, du primaire comme du secondaire ; on trouve ici réaffirmée la volonté d’une « culture commune » aux métiers de l’enseignement. On peut donc attendre qu’un PE soit capable de prendre en compte le second degré dans sa réflexion.

La capacité du candidat à situer son futur métier dans le cadre du fonctionnement global de l’école : on peut, par exemple, s’attendre à ce que le candidat connaisse les dispositifs de transition CM2-6e, soit informé du débat sur le collège unique, ou puisse évoquer les grands traits de la réforme du lycée.

Au-delà de l’école proprement dite, sera valorisée la connaissance du rôle du professeur avec les principaux partenaires que sont les parents d’élèves et les collectivités territoriales : la question des rythmes scolaires est un bon exemple d’articulation entre l’école et ces deux partenaires.

Mais il ne peut être exigé de connaissances juridiques et réglementaires spécialisées, seulement une bonne connaissance générale des règles de fonctionnement de l’école primaire. Ceci dit, n’oublions pas que nous sommes dans le cadre d’un concours où une connaissance plus large et plus précise apportera toujours un avantage au candidat.

Évaluation de l’épreuve de connaissance du système éducatif

Il n’est pas prévu de note éliminatoire aux épreuves d’admission. Précisons quels critères peuvent motiver une note basse :

  • l’incapacité à comprendre le sens littéral, le contenu et les implications du document ;
  • l’incapacité à entrer en communication avec le jury ;
  • la totale méconnaissance de l’école et du système éducatif ;
  • un positionnement idéologique et/ou éthique incompatible avec les valeurs fondamentales de l’École.

Oral de connaissance du système éducatif : les dossiers

Les dossiers se composent de deux ou trois textes suivis ou précédés de deux ou trois questions. Les textes sont des textes réglementaires (extraits de lois, décrets, arrêtés,
circulaires) et des textes pédagogiques (extraits de revues ou d’ouvrages). Tous se rapportent à un même thème, à une même problématique.

Les questions portent sur la compréhension des textes, sur la définition d’une problématique, et sur une mise en relation avec des situations scolaires concrètes.

Quelques exemples de thèmes possibles pour les dossiers :

  • rythmes scolaires
  • laïcité
  • liaison école-collège
  • place et rôle de l’école maternelle
  • scolarisation précoce en maternelle
  • éducation prioritaire
  • sortie scolaire
  • scolarisation des enfants de - de 3 ans
  • signalement et maltraitance
  • dispositifs d’aide aux élèves
  • emploi du temps
  • absentéisme
  • enseignement de la lecture
  • relation école-familles
  • programmes et socle commun
  • évaluation
  • compétences à l’école
  • éducation à l’environnement
  • climat scolaire ; punitions et sanctions
  • violence et sécurité à l’école
  • numérique à l’école
  • redoublement
  • motivation
  • autorité et discipline
  • équipe pédagogique
  • harcèlement à l’école
  • élèves aux besoins particuliers
  • enseignement du fait religieux

- Comment préparer l’épreuve de connaissance du système éducatif ? Suivez nos conseils.

- Consultez aussi nos conseils pour réussir l’exposé et l’entretien de l’épreuve de connaissance du système éducatif.

- Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de l’éducation sur la page Facebook de Vocation Enseignant.