Témoignages

« J’ai réussi le concours de Professeur des (...)

Depuis toute petite, je souhaitais devenir « instit » : je rêvais d’enseigner à une classe de CM1 dans ma petite ville natale ! Ayant réussi le (...)

Lire la suite
 
 
 
 
Consulter la page Facebook de Vocation Enseignant

Suivez toute l'actualité des candidats aux concours et enseignants stagiaires

J'y vais !

 
 

Tous les concours 2016-2017


Rechercher des concours

 
 
Accueil > Réussir les concours > Bien préparer l’épreuve de connaissance du système éducatif du CRPE

Bien préparer l’épreuve de connaissance du système éducatif du CRPE

L’épreuve de connaissance du système éducatif du CRPE est une épreuve sur dossier qui porte sur la connaissance de l’école et l’éthique professionnelle. D’une durée de 45 minutes, elle se compose d’un exposé du candidat (15 min) à partir d’un dossier fourni par le jury, suivi d’un entretien avec le jury (30 min). Pour bien la préparer, voici des conseils d’experts, extraits du livre Éducation et système éducatif, édité chez Hachette Éducation.


Éducation et système éducatif
de Serge Herreman, Patrick Ghrenassia et Carine Royer
Hachette Éducation, Collection Objectif CRPE
Janvier 2017
368 pages
ISBN 978-2-01-400547-9

Cet ouvrage prépare à la seconde partie de la deuxième épreuve orale d’admission du concours externe de recrutement de professeurs des écoles fixée par l’arrêté du 19 avril 2013 (voir la présentation de l’épreuve).

Connaissances et culture générale à l’épreuve de connaissance du système éducatif

L’épreuve se prépare. Il faut ainsi avoir une maîtrise suffisante des différents thèmes déclinés dans le programme de l’épreuve. Il est indispensable d’aller visiter les sources en lisant des auteurs et textes fondamentaux. Il faut lire suffisamment pour être en mesure de prendre le recul suffisant et mettre en perspective ses différentes lectures. On attend d’un professeur d’école qu’il fasse preuve d’un esprit critique.

Il est indispensable par ailleurs de connaître parfaitement les programmes de l’école primaire et les différents documents d’accompagnement et d’application. Des questions y font systématiquement référence lors de l’entretien.

Par ailleurs, il convient de témoigner d’une solide culture générale : on est en droit de l’attendre d’un professeur des écoles. Il vous faut ainsi être suffisamment informé de l’actualité mais également avoir connaissance de « l’histoire proche » (Qui était président de la République au moment de la réforme Haby ? Qui était ministre de l’Éducation nationale lors du vote de la loi d’orientation de 1989 ? Etc.).

Au-delà, alliez travail et plaisir en allant au théâtre, au cinéma, en visitant des expositions, en lisant…

Aller « sur le terrain » pour préparer l’épreuve de connaissance du système éducatif

On n’attend pas des connaissances « livresques » d’un candidat. Un futur professeur des écoles doit être capable de percevoir les différents enjeux pour l’école dans le document soumis à sa réflexion. Sans avoir une expérience de la réalité scolaire comme enseignant (cela lui est impossible !), il doit être capable de se projeter sur le terrain, de témoigner de sa capacité à articuler réflexion théorique et implication pédagogique et didactique.

Dans ce sens, rien ne remplace les stages d’observation et de pratique accompagnée en classe, qui doivent vous permettre de récolter suffisamment de « matériel » en regard des différents thèmes déclinés dans le référentiel de compétences.

Il convient donc de vous donner les moyens d’observer ces différents aspects, de prendre de nombreuses notes, de vous constituer une mémoire que vous pourrez articuler dans l’instant ou plus tard avec les différentes connaissances/ aptitudes/attitudes de la compétence.

Pour vous aider, nous vous proposons différentes grilles d’observation que vous pourrez compléter à votre guise.

Grille d’observation générale : organisation générale de l’école

– Personnels de l’Éducation nationale : fonction et rôle (directeur, enseignants titulaires des classes, enseignants spécialisés membres du RASED ou responsables d’une CLIS, enseignants référents...).
– Projet d’école.
– Rôle des évaluations (dont l’évaluation nationale de début de CE2).
– Les conseils d’école, de cycle, de maîtres.
– Dispositifs d’aide aux élèves.
– Les différents projets : PPRE, PAP, PAI, PPS...
– Mise en place de décloisonnements : sous quelle(s) forme(s) ?
– Relations parents/enseignants.
– Organisation des PEDT (projet éducatif territorial).
– Intervenants extérieurs : statut et fonction.
– Activités périscolaires : ateliers ; accompagnement scolaire ; statut des animateurs.
– Partenariats.

Grille d’observation pour l’école maternelle

1. L’accueil
1.1. Dans quel lieu se déroule-t-il ?
1.2. Accueil dans la classe :
– des parents (attitudes de l’enseignant, des parents) ;
– des enfants : l’organisation, les jeux, les « coins », autres activités selon le niveau de classe.
1.3. Décrire les différents moments de l’accueil, préciser la durée.

2. Le(s) regroupement(s)
2.1. Décrire les différents temps de regroupement de la journée.
2.1.1. Le premier regroupement :
– les activités proposées ;
– la participation des enfants ;
– la durée.
2.1.2. Les autres regroupements (y compris dans le cadre des séances).
2.2. Y a-t-il des techniques observables utilisées par l’enseignant :
– pour regrouper les enfants (musique, signal...) ?
– pour animer le groupe, rétablir l’attention... ?
Les décrire.

3. Les ateliers
– Recenser les différents types d’ateliers.
– Sont-ils liés à un thème ? À un projet ?
– Comment sont-ils organisés (rotation, groupes de couleurs...) ?
– Comment sont-ils présentés aux enfants ?
– Comment sont-ils suivis par l’enseignant (ateliers dirigés, semi-dirigés, autonomes...) ?

4. Rôle de l’ATSEM
- Une ATSEM intervient-elle sur la classe ? Quand ? Pour quoi faire ? Décrire la coopération avec l’enseignant.

5. Les activités des élèves
– Les enfants jouent-ils ? Quand ?
– Les différentes formes de jeux observables et les objectifs visés.
– Les autres activités : dresser une typologie.
6. La récréation
– Horaires, durée, matériel éventuellement disponible.
– Que font les enfants ? Leurs modes de relation, les interactions.
– Rôle de l’enseignant.

Grille d’observation pour l’école élémentaire

1. Les relations dans la classe
– Maître-élèves.
– Élèves-élèves.
– Déplacements des élèves.
– Degré d’autonomie.

2. Communication dans la classe
– Communication verticale (maître-élèves).
– Communication horizontale (élèves-élèves).
– Les différents supports (oral, écrit, gestuel).
– Règles de communication à l’oral (demander la parole en levant le doigt…).
– Registre(s) de langue utilisé(s) ?
– Formulation/compréhension des consignes.
– Écoute/questions/reformulation.

3. Les activités observées
3.1. Comment la classe est-elle organisée du point de vue pédagogique ?
– Répartitions, emploi du temps.
– Forme.
3.2. Les séances d’enseignement :
– différents types de séances observées ;
– place de l’élève dans les apprentissages ;
– compétences visées : notionnelles, transversales, d’attitude et de comportement.

4. Les pratiques pédagogiques
4.1. Choix d’une séance et description de son déroulement.
4.2. Place et rôle du travail de groupe.
4.3. Mise en place d’une différenciation pédagogique : de quel type ?
Avec quels élèves ?
Pour quelle(s) matière(s) ?
4.4. Évaluation.

5. Règles de vie, enseignement moral et civique, participation des élèves
– Existe-t-il des règles de vie ? Sous quelle forme ?
– Les élèves participent-ils à la gestion de la classe ? Comment ?
– Activités spécifiques d’éducation civique/à la citoyenneté.

6. Gestion de l’espace
– L’architecture de l’école.
– L’agencement dans la classe : disposition des tables, du bureau, des meubles de rangement.
– La circulation dans la classe.
– L’utilisation du tableau.
– L’affichage.
– Le matériel pédagogique (manuels, ordinateurs, jeux…).

7. Gestion du temps dans la classe
– Activités spécifiques du matin/de l’après-midi.
– Organisation de la journée : alternance des activités.
– Lancements de la journée, des activités.
– Transition entre les activités.
– Gestion de l’avant et l’après récréation.
– Les enfants ont-ils des moments de temps libre, de contrat… ?

8. Les temps hors de la classe
– Les récréations : organisation générale, comportement des enfants.
– Les déplacements.
– Les activités périscolaires.
– L’aide individualisée.


- Consultez aussi nos conseils pour réussir l’exposé et l’entretien de l’épreuve de connaissance du système éducatif.

- Maths au CRPE : testez votre niveau !

- Suivez toute l’actualité des recrutements des métiers de l’éducation sur la page Facebook de Vocation Enseignant.